Que faire si la thérapie de couple ne fonctionne pas

Avant de traiter de la solution en cas d’échec d’une thérapie de couple, il faut savoir en quoi consiste une thérapie de couple. Cette alternative qui s’offre aux couples qui rencontrent des problèmes relationnels est une étape nécessaire pour tenter de sauver l’entente d’un couple, surtout si des enfants communs sont concernés.

 

Une consultation nécessaire

 

Une thérapie de couple est nécessaire lorsque les deux partenaires entrent dans une phase de reproches respectifs. Les accusations sont de plus en plus fréquentes voire quotidiennes et le couple n’arrive plus à résoudre les conflits entre eux. Au moment où chaque partenaire ne voit plus que les soucis causés réciproquement par l’autre, le mur est en train de s’installer. Pour que la communication reprenne, un thérapeute est utile pour aider le couple à faire la part des choses.

 

L’objectif d’une thérapie de couple

 

Un couple est un ensemble qui détient ses propres règles de conduites, ses codes spécifiques, ses lignes directrices. Pourtant, malgré les conditions que le couple a établi au début de la relation, les deux partenaires sont en désaccord. Le thérapeute permet de renouer la communication dans le couple et aide chaque partenaire à dévoiler ses problèmes dans la relation de couple. La démarche du thérapeute est un processus de construction. On remet tout à plat en définissant tous les points sensibles, en recréant un dialogue dans une ambiance plus sereine, moins stressante. A force de reprendre les différents points de désaccord, le couple finit par dédramatiser, par reprendre le fil de l’histoire, par renouer le fil du contact. Au bout de quelques séances, le thérapeute s’efface davantage et la thérapie cesse quand le couple s’est repris en main.

 

Une reconstruction de couple à surveiller de près

 

Toutefois, malgré une thérapie de couple, un duo d’amoureux doit veiller à ne pas retomber dans le même piège qui a failli détruire leur partenariat d’amour. Le dialogue ne doit pas être rompu à nouveau et le couple ne devrait pas se laisser aller à la facilité. En effet, une rechute ne sera pas sans conséquence néfaste dans un couple qui a déjà été fragilisé par une crise assez critique. Tirer les leçons de la thérapie et évoluer n’est pas toujours évident au quotidien. Néanmoins, prendre sur soi et tenir compte des émotions et de la personnalité de son partenaire permet d’aplanir bien des difficultés.

 

Les solutions à envisager si la thérapie du groupe est un échec

 

Une thérapie reste un appui psychologique et ne constitue pas la panacée universelle. Il se peut que les divergences soient trop ancrées en chaque partenaire, que les désaccords soient tels que chacun campe dans sa position, malgré les efforts louables du thérapeute. Une infidélité peut être un facteur aggravant dans une relation à deux, même s’il s’agit plutôt d’une révélation de crise que d’une cause réelle de séparation. Quand la coupe est pleine et que même la présence des enfants et les souvenirs communs ne servent plus de ciment pour un couple, la thérapie s’avère être un échec. Chacun doit alors réfléchir à une solution viable et les séances chez le thérapeute doivent cesser car elles s’avèrent inutiles. Si le couple fait face à un mur d’incompréhension, une séparation est envisageable.

 

Une séparation à titre de bouée de sauvetage

 

Même si le choix de la thérapie de couple est entamée pour sauver l’union de deux êtres, le thérapeute peut conseiller une séparation qui peut s’avérer plus saine qu’une relation qui risque de devenir destructrice, voire chaotique. Parfois, les partenaires refusent de se quitter malgré leurs mésententes profondes. La peur de la solitude, le regard porté par la famille ou la société, les collègues de bureau peuvent être un frein à la séparation. Toutefois, une séparation ne signifie pas nécessairement la fin définitive d’un couple. Cette séparation  permet de faire retomber la tension, de réfléchir chacun de son côté sur ses griefs réels ou exacerbés par les propos qu’on se jette en rafale sans parfois réfléchir.  Après cette mise au point souvent primordiale, de nombreux couples remettent en question leurs points de discorde. Un temps passé à la réflexion, au retour sur soi, sur ses reproches permet d’envisager l’avenir à tête reposée.

 

Une solution salutaire pour un meilleur équilibre

 

Après l’échec d’une thérapie de couple, deux résultats font surface. De nombreux couples se réconcilient après cette séparation indispensable et revivent ensemble plus heureux qu’auparavant. Ils ont réussi à mettre de côté leur vanité, leurs reproches réciproques et ont mis en avant leur bonheur à deux, en mettant l’accent sur ce qui les rapproche et en tirant un trait définitif sur leurs cicatrices du passé.

 

D’autres couples sont irréconciliables et optent pour une séparation définitive. La plupart de ces ex-duos réussissent davantage leur rupture que leur union. Ils deviennent souvent amis voire complices et ont pris un autre chemin chacun de leur côté. Une telle séparation doit être apaisée, concertée et sans violence notamment si des enfants sont en lice afin qu’ils évitent de juger leurs parents et n’entrent dans la spirale des conflits. C’est important pour l’équilibre familial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *